Imprimer

 

Au départ de Caen-Ouistreham, abbaye du Bec-Hellouin, château de Champ de Bataille, retour à Caen-Ouistreham (11 heures)

 

 

  • L'abbaye Notre-Dame du Bec-Hellouin dans l'Eure (27), en Normandie

  • Le château privé de Champ de Bataille dans l'Eure (27), en Normandie

 

Vous sélectionnez ci-dessous dans le premier menu déroulant :

 

 

Et vous réservez en ligne !

 

Villes au départ desquelles ce tarif est valable car associées à Caen - 14000 :

14210 Baron-sur-Odon, 14760 Bretteville-sur-Odon, 14650 Carpiquet, 14460 Colombelles, 14123 Cormelles-le-Royal, 14840 Cuverville, 14840 Démouville, 14610 Epron, 14123 Fleury-sur-Orne, 14790 Fontaine-Etoupefour, 14730 Giberville, 14200 Hérouville-Saint-Clair, 14120 Mondeville, 14210 Mondrainville, 14790 Mouen, 14980 Rots, 14280 Saint-Germain-la-Blanche-Herbe, 14210 Tourville-sur-Odon, 14790 Verson.

 

 

Le château de Champ de Bataille est fermé au public de Novembre à la mi-Avril !

 

Astuces :

 

A bientôt à bord de nos véhicules !

 


 

 

 

Nous quitterons Caen par l'est en direction de la Vallée de la Risle, dans le département de l’Eure. La Risle est un affluent de la Seine, long de 145 km qui prend sa source à 275 mètres d'altitude en amont de L'Aigle, dans le département de l'Orne. Nous la remonterons jusqu'à son embranchement avec le Bec, un de ses affluents, au bord duquel se trouve l'abbaye Notre-Dame du Bec-Hellouin.

 

Ci-dessous, itinéraire optimisé en temps de transport au départ de Caen-Ouistreham pour l'abbaye Notre-Dame du Bec-Hellouin et le château privé de Champ de Bataille.

 

 Le circuit optimisé en temps de transport au départ de Caen pour l'abbaye du Bec-Hellouin et le Château de Champ de Bataille, en véhicule privatif avec chauffeur

Illustration : © Google Maps

 

 

L'Abbaye Notre-Dame du Bec-Hellouin, dans l'Eure

L'Abbaye Notre-Dame du Bec-Hellouin, dans l'Eure

Photo. ci-contre : © Abbaye du Bec-Hellouin

 

En plus d'être connue pour héberger une célèbre abbaye, la commune du Bec-Hellouin est également connue pour être la détentrice du label "Plus Beaux Villages de France". Peut-être une petite balade à pieds à l'issue de la visite de l'Abbaye ?

La première église et ses dépendances de l'Abbaye Notre-Dame du Bec-Hellouin, initialement construite en 1034 "un peu trop" près du cours d'eau du Bec, son occupation permanente, y compris pendant les saisons humides, se faisait dans une insalubrité indéniable. Dans le siècle de sa fondation, elle finit par migrer de quelques centaines de mètres dans un lieu propice à son occupation permanente, et n'en bougea plus.

La renommée de l’abbaye se fit essentiellement grâce à un homme d’église, venu spécialement d’Italie pour prendre la responsabilité de l’essor de l’abbaye naissante : Lanfranc de Pavie qui sera remplacé par la suite par un de ses disciples, un autre italien venu d’Aoste, Anselme d’Aoste, ainsi appelé à son arrivée. Il fut ensuite connu en tant qu’Anselme du Bec, renommée grandissante de l’Abbaye Notre-Dame du Bec-Hellouin oblige. Puis, il finit par être appelé Anselme de Canterbury, lorsqu’il devint archevêque de la cathédrale de Canterbury en Angleterre. [Puis Docteur Anselme par le pape Clément XI quelques siècles plus tard (1720)]. En tant qu’archevêque de Canterbury, Anselme du Bec remplaça en 1093… Lanfranc de Pavie nommé par le duc normand Guillaume le Conquérant en 1070.

L’enseignement de l’école du Bec tel qu'initié par Lanfranc de Pavie ne reposait pas uniquement sur les écritures saintes et la pratique religieuse. De nombreuses matières y étaient enseignées sous les appellations Trivium et Quadrivium. Le Trivium : la grammaire, la rhétorique et la dialectique ; le Quadrivium : arithmétique, géométrie, musique et astronomie. Bien évidemment, la littérature occupait aussi une place de choix dans les enseignements dispensés. C’est précisément cet enseignement très large, qui dépassait allègrement les extrémités de l’enseignement religieux classique de l’époque, qui permit le développement en un temps très court d’une telle renommée au plan national, voire international (Allemagne, Flandres, Italie, Angleterre), les puissants de l’époque envoyant leurs enfants suivre une éducation de renom… et finançant largement les travaux d’extension de l’Abbaye par la même occasion.

La photo en plus grand

Le Château de Champ de Bataille à Sainte-Opportune-du-Bosc dans l'Eure

Le Château de Champ de Bataille à Sainte-Opportune-du-Bosc dans l'Eure

Photo. : © Eric Sander

 

Le Château de Champ de Bataille est un des châteaux les plus imposants construits en France au XVIIème siècle. Construit par un banni de la cour royale par le Cardinal Mazarin pour trahison, le comte de Créqui-Bernieulles, ce château était censé lui rappeler les fastes de la Cour qu’il ne connaitrait plus jamais. Les travaux durèrent 12 ans (1653-1665). Les seuls plans qui ont traversé le temps jusqu’à nous, sont ceux d’une partie des jardins, plans attribués à Le Nôtre.

En l’absence de charge à la cour royale, le comte de Créqui-Bernieulles meurt endetté en 1702, sans descendance directe. Le château ET les dettes échoient à son neveu qui le revend une première fois. Après plusieurs propriétaires, il échoit en 1754 à la famille d’Harcourt et plus précisément au duc de Beuvron. Celui-ci entreprend d’importants travaux de restauration et en fait sa demeure principale. Par rachats de démembrements lors de successions, il porte la superficie de la propriété à 1400 hectares !

Ce château restera dans la famille jusqu’à la Révolution française, période pendant laquelle il sera pillé et vandalisé, le duc de Beuvron ayant dû fuir dans le Nord pour assurer sa sécurité. Au décès du duc de Beuvron en 1797, une nouvelle période s’ouvre avec de multiples propriétaires et une nouvelle période de délabrement commence. Elle ne s’achèvera que par... Pour lire la suite, suivre le tag ci-dessous.

 

Bonne promenade au travers des 50 km d’allées tracées au travers du parc !

 

 

La photo en plus grand

 

 

Le départ du Château de Champ de Bataille aura lieu au plus tard à la fermeture des grilles, excepté pour les passagers de ferry / train / avion tenus par un horaire de retour précis. Il faut compter environ 110 minutes de route par l’autoroute pour rejoindre Caen, hors période estivale.

 

 

 

 

Ce qui est inclus dans le prix :

- Les différents temps d'attente pendant les visites et la pause déjeuner à l’intérieur du forfait global. Vous pouvez laisser vos affaires dans le véhicule sans crainte. Ou les y reprendre en fonction de vos besoins tout au long de la journée. Le chauffeur ne quitte pas le véhicule.

- Le retour à votre point de départ ou tout autre point dans la ville de départ, à votre guise.

- la location de(s) véhicule(s) selon catégorie précisée,

- les frais de route,

- le chauffeur guide,

- les bouteilles d'eau individuelles,

- la TVA.

 

Ce qui n’est pas inclus dans le prix :

 

 

Informations complémentaires :

Abbaye Notre-Dame du Bec-Hellouin : 6 € / adulte (moins de 18 ans gratuit).

Château privé de Champ de Bataille : 31 € / adulte (16 ans et plus) - tarif réduit pour 12 / 16 ans - gratuit moins de 12 ans

Il n'est pas possible de payer uniquement la visite du château. Le prix ci-dessus inclut les jardins. C'est pourquoi l'après-midi entière est consacrée à ce site, visite que personne ne regrette à posteriori...

 

Affichages : 159